Initiation of Chemotherapy in Cancer Patients with Poor Performance Status: A Population-Based Analysis Academic Article uri icon

  •  
  • Overview
  •  
  • Research
  •  
  • Identity
  •  
  • Additional Document Info
  •  
  • View All
  •  

abstract

  • Objective: Practice guidelines indicate that patients who have months to weeks left to live should not be offered chemotherapy. We examined factors associated with clinician-reported poor performance status as determined by the Palliative Performance Scale (PPS) and subsequent initiation of intravenous (IV) chemotherapy in an ambulatory cancer population in Ontario, Canada. Methods: In this retrospective study, patients who had at least one PPS assessment indicating poor performance status (a PPS score of 50 or lower) comprised the study cohort. Using linked administrative databases, we observed the cohort for initiation of IV chemotherapy within 30 days of the first (index) poor PPS assessment. Results: We excluded patients for whom IV or oral chemotherapy was on going or recently completed or whose performance status improved following the index assessment. Of the remaining cohort, 9.3 percent (264/2,842) received IV chemotherapy within 30 days of the index PPS. Conclusion: A small number of cancer patients with poor performance status began IV chemotherapy in the month following assessment. Objectif: Les directives de pratiques cliniques recommandent que l'on ne propose pas de traitements de chimiothérapie aux patients présentant une espérance de survie de quelques semaines à quelques mois. Nous avons examiné, chez un groupe de patients atteints du cancer en Ontario, au Canada, les éléments associés au faible statut des malades selon les paramètres de l'Έchelle de performance pour soins palliatifs afin d'identifier les facteurs qui ont déterminé l'amorce de la chimiothérapie. Méthode: Cette étude rétrospective comprenait les patients chez qui lors du test d'évaluation de performance on avait noté au moins un élément négatif, soit un score de performance de 50 ou moins. En utilisant plusieurs banques de données administratives interreliées, nous avons étudié cette cohorte de patients devant être traités par chimiothérapie au cours de la période de 30 jours suivant leur évaluation. Résultats: Nous avons exclu les patients pour lesquels le traitement de chimiothérapie orale ou intraveineuse était déjà en cours ou récemment terminé ou ceux dont le statut s'était amélioré selon l'Έchelle de performance. De la partie restante de la cohorte, 9,3 pourcent (264/2 842) ont reçu le traitement par voie intraveineuse à l'intérieur des 30 jours suivant l'indice de l'Έchelle de performance. Conclusion: Un petit nombre de patients ayant un faible statut ont commencé la traitement de chimiothérapie au cours du mois suivant l'évaluation.

authors

  • Porter, Joan
  • Earle, Craig
  • Atzema, Clare
  • Liu, Ying
  • Howell, Doris
  • Seow, Hsien
  • Sutradhar, Rinku
  • Dudgeon, Deborah
  • Husain, Amna
  • Sussman, Jonathan
  • Barbera, Lisa

publication date

  • September 2014