Participation in Policy Discourse: New Form of Exclusion for Seniors with Disabilities? Academic Article uri icon

  •  
  • Overview
  •  
  • Identity
  •  
  • Additional Document Info
  •  
  • View All
  •  

abstract

  • RÉSUMÉLes récents discours sur le vieillissement donnent beaucoup d’importance au thème de la participation sociale des aînés. Cependant, la manière dont la participation est définie dans les politiques et les pratiques sociales ne correspond pas nécessairement aux réalités de tous les aînés. Cet article présente les conclusions d’une analyse critique de discours qui a examiné des politiques sur le vieillissement développées par la province de Québec, au Canada, entre 2005 et 2011. Les résultats montrent que les interprétations émergentes de la participation peuvent être problématiques lorsqu’elles sont associées à des recommandations, des standards et des attentes. Premièrement, les documents analysés montrent que la participation est de plus en plus définie en termes de productivité et que la notion de bien-être des aînés a été remplacée par celle d’utilité. Deuxièmement, le contexte de la participation est passé d’une responsabilité collective à une question de choix personnel et d’ajustement des [aux] communautés locales. Troisièmement, les documents reflètent une polarisation de l’activité et de la perte d’autonomie qui a pour conséquence d’associer participation et bonne santé. Ces résultats suggèrent que bien qu’innovante dans le cadre canadien, l’articulation de la participation telle que proposée dans les politiques québécoises sur le vieillissement est dépourvue des éléments politiques nécessaires à l’inclusion et à la discussion de la différence, de l’altérité et de l’accès aux espaces participatifs. Le cas des personnes vieillissant avec une incapacité physique illustre les défis inhérents à ce nouvel agenda participatif.

publication date

  • June 2013