The Convergence of IFRS and U.S. GAAP: Evidence from the SEC's Removal of Form 20‐F Reconciliations Academic Article uri icon

  •  
  • Overview
  •  
  • Additional Document Info
  •  
  • View All
  •  

abstract

  • We use the SEC's 2007 decision that eliminates the reconciliation requirement for foreign listed private issuers (FPIs) reporting under IFRS as a natural experiment to examine whether IFRS and U.S. GAAP produce accounting information of comparable quality. We conduct statistical analyses using a sample of 563 firm‐year observations of FPIs during the period 2002 through 2008 for a panel of 70 FPIs that report under IFRS as our treatment group and 46 FPIs that report under U.S. GAAP as our control group. Using a stock‐valuation model and a difference‐in‐differences (DD) analysis of scaled residuals we examine whether the reconciliation values reported by IFRS FPIs prior to 2007 were value relevant and if the elimination of the reconciliation information in the post‐intervention period (2007 and 2008) has adversely affected the information available to investors to make stock‐valuation decisions. The results for the 2002 through 2006 period suggest that the reconciliation values for book value were value relevant. The DD analysis shows that while the residual‐value model incorporating reconciliation information produced comparable scaled stock price residuals for IFRS and U.S. GAAP FPIs prior to 2007, the removal of the reconciliation information did not lead to statistically significant increases in scaled stock price residuals for IFRS and U.S. GAAP FPIs.Résumé Aux fins de la réalisation d'une expérience naturelle, les auteurs utilisent la décision prise en 2007 par la SEC de supprimer l'exigence de rapprochement imposée aux émetteurs privés étrangers inscrits à la cote (EPE) qui présentent l'information conformément aux IFRS en vue de déterminer si les IFRS et les PCGR des États‐Unis produisent de l'information comptable d'une qualité comparable. Ils soumettent à des analyses statistiques un échantillon de 563 observations entreprise‐année d'EPE entre 2002 et 2008, pour 70 EPE appliquant les IFRS à titre de groupe expérimental et 46 EPE appliquant les PCGR des États‐Unis à titre de groupe de contrôle. À l'aide d'un modèle d'évaluation des titres et d'une analyse de l'écart dans les différences des valeurs résiduelles pondérées, ils vérifient si les valeurs de rapprochement présentées par les EPE appliquant les IFRS avant 2007 étaient pertinentes aux fins de l'évaluation et si la suppression de l'information contenue dans les rapprochements dans la période postérieure à l'intervention (2007 et 2008) a eu une incidence négative sur l'information dont disposaient les investisseurs pour prendre des décisions en matière d'évaluation des titres. Les résultats pour la période s'échelonnant de 2002 à 2006 semblent indiquer que les valeurs de rapprochement relatives à la valeur comptable étaient pertinentes aux fins de l'évaluation. L'analyse de l'écart dans les différences révèle que même si le modèle de la valeur résiduelle incorporant l'information contenue dans les rapprochements produisait des valeurs résiduelles pondérées des cours comparables pour les EPE appliquant les IFRS et les EPE appliquant les PCGR des États‐Unis avant 2007, la suppression de l'information contenue dans les rapprochements n'a pas entraîné de hausses statistiquement significatives des valeurs résiduelles pondérées des cours pour les EPE appliquant les IFRS et les EPE appliquant les PCGR des États‐Unis.

publication date

  • September 2015