Le counseling auprès des adolescents et des parents au sujet du cannabis : une introduction pour les professionnels de la santé Academic Article uri icon

  •  
  • Overview
  •  
  • Identity
  •  
  • Additional Document Info
  •  
  • View All
  •  

abstract

  • Résumé L’usage de cannabis est fréquent chez les adolescents du Canada, mais les jeunes en reconnaissent les dangers potentiels et s’attendent de plus en plus à ce que des dispensateurs de soins bien informés leur parlent d’usage de substances psychoactives dans leur pratique quotidienne. Le présent point de pratique propose de solides outils fondés sur des données probantes pour aider les professionnels de la santé à parler d’usage de cannabis à des fins non médicales (récréatives) et des risques qui s’y associent. Les auteurs expliquent comment rendre le milieu clinique sécuritaire pour parler de substances psychoactives avec les jeunes et suggèrent des stratégies précises pour leur parler d’usage de cannabis de manière efficace et adaptée à leur développement. Conformément aux publications scientifiques récentes, ils recommandent des questionnaires de dépistage pour contribuer à structurer les échanges et déterminer quels adolescents pourraient profiter d’interventions plus spécialisées. Puisqu’un adolescent sur six qui expérimente le cannabis finit par en faire un usage abusif, l’évaluation de la volonté des adolescents à modifier leurs comportements à risque représente un aspect essentiel des soins, conjointement avec l’établissement d’objectifs complémentaires et l’aide aux familles. Enfin, des ressources pour les praticiens et les parents sont recommandées. Tant les parents que les adolescents se préoccupent des effets et des dommages potentiels du cannabis et des autres substances psychoactives (1,2). De nombreux adolescents considèrent les professionnels de la santé comme des sources d’information fiables sur les substances psychoactives et s’attendent à ce qu’ils abordent l’usage ou les risques qui s’y associent lors des rendez-vous de santé (3). Dans le rôle de facilitateurs et de courtiers du savoir, les dispensateurs de soins (DdS) peuvent entretenir un dialogue efficace avec les jeunes et leur famille.

publication date

  • June 15, 2020