Falls and Wrist Fracture: Relationship to Women’s Functional Status after Age 50 Academic Article uri icon

  •  
  • Overview
  •  
  • Research
  •  
  • Identity
  •  
  • Additional Document Info
  •  
  • View All
  •  

abstract

  • RÉSUMÉAprès l’âge de cinquante ans, les femmes éprouvent une hausse rapide de l’incidence des fractures du poignet. En conséquence, cette étude vise (1) de déterminer les circonstances internes et environnementaux liés aux chutes entraînant des fractures du poignet, et (2) d’examiner la relation entre l’état fonctionnel et de telles circonstances. Les femmes âgées de 50 à 94 années sont rapportées sur la nature de la blessure (n= 99) et ont subi tests pour l’activité physique, l’équilibre, la force et la mobilité (n= 72). La majorité des chutes causant la fracture d’un poignet a eu lieu à l’extérieur, pendant les mois d’hiver, à la suite d’un glissement ou trébuchement tout en marchant. La moitié de ces chutes a entraîné d’autres blessures, y compris à la tête et au cou, et des traumatismes médullaires. Une vitesse plus rapide de la marche, une force inférieure d’adhérence, et une plus grande confiance en équilibre ont été toutes significativement associées aux chutes à l’extérieure, par comparaison aux chutes, glissades et trébuchements intérieures contre d’autres causes. Cette étude donne un aperçu des mesures de dépistage et de prévention potentielles pour les fractures du poignet liées aux chutes parmi les femmes.

authors

  • Arnold, Catherine M
  • Dal Bello-Haas, Vanina
  • Farthing, Jonathan P
  • Crockett, Katie L
  • Haver, Charlene RA
  • Johnston, Geoffrey
  • Basran, Jenny

publication date

  • September 2016

has subject area