Measuring the Implementation of Lifestyle-Integrated Functional Exercise in Primary Care for Older Adults: Results of a Feasibility Study Academic Article uri icon

  •  
  • Overview
  •  
  • Research
  •  
  • Identity
  •  
  • Additional Document Info
  •  
  • View All
  •  

abstract

  • RÉSUMÉNotre étude pilote a évalué la faisabilité, l’efficacité et la mise en œuvre du programme d’exercices fonctionnels en groupe intégrés au mode de vie (Lifestyle-integrated Functional Exercise; Mi-LiFE) créé pour des personnes âgées, dans le cadre d’une pratique interprofessionnelle en soins de première ligne. Un physiothérapeute a enseigné aux participants comment intégrer des exercices de force et d’équilibre dans la routine quotidienne au cours d’une séance individuelle et de quatre séances de groupe, suivis de deux rendez-vous téléphoniques. Les résultats concernant la faisabilité incluaient le recrutement, l’adhésion et la rétention sur une période de six mois. L’activité physique (AP) (accéléromètre, IPAQ), une version courte de la batterie de tests de performance physique (SPPB) et la qualité de vie liée à la santé (EQ5D-3L) ont été évaluées au début de l’intervention et 6 mois plus tard. Des 123 personnes admissibles, 39 % ont participé à l’intervention et 61 % n’étaient pas intéressées ou non joignables. Quarante-huit participants (âge moyen ± ÉT = 81 ± 5 ans ; IMC = 28 ± 5 kg/m2 ; 60 % de femmes ; AP modérée à vigoureuse = 49 ± 87 minutes par semaine) ont pris part à cette étude. Quatre participants se sont retirés avant le début de l’intervention. Trente-deux participants (67 %) étaient présents au suivi. Le taux d’adhésion quotidien documenté dans le journal de bord était de 50 % à 6 mois, et 77 % des participants ont assisté à au moins 4 séances. Aucun changement statistiquement significatif n’a été observé dans les résultats de l’AP modérée à forte et de la SPPB. Cependant, les participants ont déclaré lors du suivi que leur force et leur équilibre dans l’AP se sont améliorés, tout comme leur qualité de vie. Le programme Mi-LiFE présente une bonne faisabilité, avec des taux de recrutement et d’assiduité acceptables. Des modifications pourraient être apportées pour améliorer la rétention et l’adhésion à l’intervention. Ces résultats renseignent sur la faisabilité de programames d’exercices pragmatiques qui pourraient être développés pour être offerts aux personnes âgées se présentant pour des soins de première ligne.

publication date

  • September 2019