Les quatre saisons d’Alma : une lecture écoféministe d’Alma de Georgette LeBlanc Academic Article uri icon

  •  
  • Overview
  •  
  • Identity
  •  
  • Additional Document Info
  •  
  • View All
  •  

abstract

  • Cet article analyse les relations qu’Alma (l’héroïne du roman poétique éponyme de Georgette LeBlanc) développe avec le monde naturel en contraste avec celles de son conjoint Pierrot. Alma tisse des liens étroits avec les plantes, les animaux et les autres humains sur le territoire, reconnaissant la parenté et l’interdépendance des êtres vivants, tandis que Pierrot reproduit un modèle spéciste et hiérarchique valorisant l’humain devant les autres vivants, et l’homme au détriment de la femme. L’auteure propose que cette opposition entre une identité relationnelle (Alma) et une identité « auto-engendrée » (Pierrot) repose notamment sur la construction du genre sexuel dominante à la Baie Sainte-Marie au cours de la première moitié du vingtième siècle.